Sélectionner une page
Mais l’éclat des lointains

Mais l’éclat des lointains

Mais l'éclat des lointains

-

Bois, laiton chromé, aluminium, résine de papier, pvc, peinture acrylique, nacre… - 2018

Si, par la production d’un son et le phénomène de l’écho, il est possible d’appréhender un espace et d’apprécier une distance, ces données demeurent abstraites tant que physiquement cet espace n’aura pas été traversé, que cette distance n’aura pas été parcourue.

Aussi ce phénomène peut-il être perçu comme le symbole de l’écart existant entre la volonté de connaissance et sa réalisation concrète.

« Mais l’éclat des lointains » se présente comme la mécanique éclatée de la production de l’écho, dont tous les éléments orbitent les uns autour des autres sans jamais pouvoir s’atteindre. Ils n’interagissent que par le biais de leur éclat, c’est-à-dire en se réfléchissant les uns les autres. Il faut y voir un parallèle avec l’exploration spatiale, qui, à mesure qu’elle progresse, est de plus en plus abstraite c’est-à-dire étymologiquement « séparée », car il y a une inadéquation essentielle, presque ontologique, entre l’être humain et ces lointains.

L’équilibre de l’ensemble est créé par une petite perle, qui concentre à elle-seule l’impossibilité du contact et en même temps la beauté de cette impossibilité, puisque c’est paradoxalement en raison de son inadéquation avec son milieu qu’elle a été recouverte de nacre et a atteint sa perfection.

L’endroit où l’ombre

L’endroit où l’ombre

L’endroit où l’ombre

– Bois, corde, miroir – 2011

L’endroit où l’ombre est une sculpture d’angle, faisant allusion à un puits.

Une corde est tendue entre deux murs, à celle-ci est suspendu un ancien seau, placé au-dessus d’un carré de miroir. Ce dernier a été évidé à l’endroit où devraient se trouver le reflet du dessous du seau ainsi que son ombre.

La découpe a été placée à l’intérieur du seau, si bien que l’on se demande si celui-ci est sans fond, ou si le miroir et le seau ont jamais vraiment été délimités.

Constellations (series)

Constellations (series)

Constellations

Constellation Nocturne (détail)

– Crayon sur papiers entrelacés – 2017.

Le point de départ des Constellations est l’idée que l’Histoire de l’Art pourrait être comparée à un ciel étoilé : comme on s’aide des étoiles dans la nuit pour se repérer, tout jeune artiste scrute la vie et l’oeuvre de ses illustres prédécesseurs, espérant pouvoir s’en faire guider.

De même que les personnalités qui ont fait cette Histoire de l’Art sont pour l’essentiel mortes, les étoiles que nous voyons briller dans la nuit sont pour beaucoup déjà éteintes ; la lumière qui nous en parvient n’est due qu’à leur extrême éloignement, ainsi qu’à la (relative) faible vitesse de la lumière.

A la manière de l’Atlas Mnemosyne d’Aby Warburg, chaque Constellation commence par une sélection d’oeuvres d’art en deux dimensions (tous artistes et périodes confondues), suivie d’une composition en superpositions de ces images. Les oeuvres des strates inférieures laissent percevoir des coins dessinés au travers de l’oeuvre-feuillet qui la recouvre. L’essentiel des oeuvres, leur centre, reste inaccessible.

Cette structure suggère la réalité concrète de lʼHistoire en général, à savoir que si le passé doit pouvoir sʼexprimer au présent pour ne pas être dé-passé, l’essence du temps est la dérobée.

Par le dessin et le rapport fidèle des (coor-) données des coins des oeuvres, l’artiste sʼinscrit dans un certain héritage pictural et culturel tout en se replaçant dans cette cartographie céleste de la constellation.

Constellations
Constellations
Constellations

Autres travaux :

L’endroit où l’ombre

L’endroit où l’ombre

La sculpture d’angle L’endroit où l’ombre se compose d’une corde, d’un ancien seau de ferme et d’une découpe de miroir.

Faisant allusion à un puits, cette sculpture suscite la curiosité du spectateur et parvient à créer une illusion pour celui qui s’y penche.

A la corde tendue entre deux murs est suspendu le seau, placé au-dessus du carré de miroir.

Ce dernier a été évidé à l’endroit où devraient se trouver le reflet du dessous du seau ainsi que son ombre.

La découpe a été placée à l’intérieur du seau, si bien que l’on se demande si le seau est sans fond, ou si le miroir et le seau ont jamais vraiment été délimités.

Autres travaux :