Sélectionner une page
Constellations

Constellation Nocturne (détail)

– Crayon sur papiers entrelacés – 2017.

Le point de départ des Constellations est l’idée que l’Histoire de l’Art pourrait être comparée à un ciel étoilé : comme on s’aide des étoiles dans la nuit pour se repérer, tout jeune artiste scrute la vie et l’oeuvre de ses illustres prédécesseurs, espérant pouvoir s’en faire guider.

De même que les personnalités qui ont fait cette Histoire de l’Art sont pour l’essentiel mortes, les étoiles que nous voyons briller dans la nuit sont pour beaucoup déjà éteintes ; la lumière qui nous en parvient n’est due qu’à leur extrême éloignement, ainsi qu’à la (relative) faible vitesse de la lumière.

A la manière de l’Atlas Mnemosyne d’Aby Warburg, chaque Constellation commence par une sélection d’oeuvres d’art en deux dimensions (tous artistes et périodes confondues), suivie d’une composition en superpositions de ces images. Les oeuvres des strates inférieures laissent percevoir des coins dessinés au travers de l’oeuvre-feuillet qui la recouvre. L’essentiel des oeuvres, leur centre, reste inaccessible.

Cette structure suggère la réalité concrète de lʼHistoire en général, à savoir que si le passé doit pouvoir sʼexprimer au présent pour ne pas être dé-passé, l’essence du temps est la dérobée.

Par le dessin et le rapport fidèle des (coor-) données des coins des oeuvres, l’artiste sʼinscrit dans un certain héritage pictural et culturel tout en se replaçant dans cette cartographie céleste de la constellation.

Constellations
Constellations
Constellations

Autres travaux :